in

Cannabis : l’ONU a approuvé ses vertus médicinales et thérapeutiques

En date du 2 décembre, la Commission des stupéfiants des Nations Unies a annoncé une avancée pour le cannabis thérapeutique. Effectivement, le cannabis a été reclassé étant donné qu’il ne fait plus partie de la liste des drogues. L’organisation a reconnu les vertus médicales et thérapeutiques du cannabis.

L’ONU ne considère plus le cannabis comme une simple drogue

La Commission des stupéfiants des Nations Unies a réévalué le cannabis le 2 décembre 2020. Depuis 1961, le cannabis était considéré comme une drogue. Aujourd’hui, l’ONU a reconnu le potentiel médical et thérapeutique du cannabis. Cette opération s’est effectuée sous les recommandations de l’OMS. De ce fait, le cannabis n’est plus considéré comme une drogue de l’annexe IV alors que la plante était considérée comme telle depuis plus de 60 ans.

La Commission est chargée de lister les substances considérées comme de la drogue. Le reclassement du cannabis représente une véritable avancée pour son usage médical. En effet, cet organisme international a reconnu les vertus médicales et thérapeutiques de cette plante.

De cette façon, le cannabis pourra être utilisé à des fins médicales et thérapeutiques étant donné que ses effets sont reconnus. Après plus de 60 ans dans l’annexe IV, cette plante est enfin reconnue pour ces vertus thérapeutiques et son potentiel médical.

Les vertus et le potentiel du cannabis sont de plus en plus reconnus

Que ce soit les différents organismes internationaux ou les pays, les vertus et le potentiel du cannabis sont de plus en plus reconnus. Pour les partisans de la légalisation, l’annonce de l’ONU du 2 décembre représente une véritable avancée. L’ONU a reconnu le potentiel du cannabis avec les recommandations de l’OMS. Également, c’est plus de 25 pays qui étaient en faveur du changement de statut de cannabis.

Ce phénomène montre à quel point cette plante fait évoluer les avis au fil du temps. Aujourd’hui, elle est officiellement reconnue pour ses vertus thérapeutiques et médicales. En plus de ça, elle ne fait plus partie de l’annexe IV, qui représente la liste des drogues.

Désormais, le cannabis ou ses dérivés pourront être utilisés pour un usage thérapeutique, par exemple en accompagnant la composition des médicaments. La France, notamment, a annoncé que l’expérimentation du cannabis thérapeutique débuterait dès le mois de janvier 2021. Cette plante est véritablement en train d’évoluer et son utilisation à des fins médicales se développe à une vitesse fulgurante à travers le monde. La décision de la Commission des stupéfiants de l’ONU devrait inévitablement accélérer ce phénomène.

Laisser un commentaire

Imprimer conversation Facebook : des techniques simples

Tout savoir sur la graine de cannabis et l’huile CBD