in

Tout savoir sur la maroquinerie

La maroquinerie, de nos jours, tourne autour de l’industrie de fabrication et de revêtement d’articles en cuir fin. Des accessoires utilitaires aux produits les plus luxueux, elle détient une place prépondérante dans le monde de la mode. La maroquinerie est un métier à part entière, un art que quelques rares spécialistes maîtrisent. Le point sur l’origine, les articles et les métiers de la maroquinerie dans cet article.

Les origines de la maroquinerie

L’origine de la maroquinerie est très lointaine. Son histoire est aussi passionnante qu’étonnante. L’origine est non seulement éloignée dans le temps, mais dans l’espace également. En effet, la naissance de la maroquinerie n’est pas en lien avec la France ou l’Europe.

Malgré son origine lointaine, les Français ont très bien su adopter la maroquinerie. Au fil du temps, les grandes enseignes de l’Hexagone comptent parmi les plus grands fabricants d’articles de maroquinerie de luxe. Certaines marques spécialisées comme la maroquinerie Le Tanneur figurent parmi les maîtres en la matière. Vous retrouverez chez eux un large choix d’accessoires uniques et originaux. On retrouve notamment des sacs, portefeuilles, porte-documents, pochettes, bananes… Ces accessoires séduisent les hommes et les femmes qui recherchent avant tout la qualité et la durabilité. Il est important de prendre soin d’un accessoire en cuir grâce à des soins adaptés et en le protégeant de l’humidité et de la chaleur.

maroquinerie cuir

Origine africaine

L’origine d’un mot est en général liée à son sens linguistique. De fil en aiguille, les spécialistes attribuent la provenance d’un terme avec le pays d’origine. Actuellement, le Maroc s’attribue l’origine de la maroquinerie. Toutefois, les spécialistes ont découvert une affiliation de cette confection à une autre région africaine.

La maroquinerie, dérivée de « maroquin », est un mot marocain désignant la peau de chèvre tannée au sumac. Il s’agit d’un art confectionné au Maroc depuis 1479. Cette invention médiévale se traduit dans le tissage, l’orfèvrerie, l’argenterie et l’art du livre marocain.

Par ailleurs, la maroquinerie puise en réalité son origine de l’Afrique Noire. Vers le 15e siècle, dans les cités Haoussa au nord du Nigéria, le Kano et le Katsina importèrent des chevaux et des armures depuis le Maroc. En échange, ils exportèrent leurs confections de cuir via les commerçants Touaregs. À cette époque, des sandales, des sacs, et même des vêtements remplissaient la collection.

Origine Antique

La maroquinerie a voyagé à travers le temps et l’espace. De l’Afrique, la confection est arrivée en Europe où les plus anciens peuples du continent ont su l’adopter. Il n’est pas rare de voir des armures, des sandales, des sacs, des bijoux en cuir datant de l’Antiquité. L’art s’est répandu partout dans le monde avant de se hisser au plus haut niveau.

L’art de la maroquinerie

Au départ, la maroquinerie se résumait à la fabrication de tapis ou de vêtements uniquement. Aujourd’hui, elle s’étend aux entreprises qui en produisent jusqu’aux métiers qu’elle englobe. La maroquinerie se définit comme l’art de confectionner des articles et objets en cuir de la plus haute qualité. Le choix de la matière, le temps de confection constituent des techniques précises que seuls les vrais artisans maîtrisent.

La maroquinerie regroupe plusieurs articles classés en deux catégories bien distinctes : le luxe et les utilitaires.

La maroquinerie de luxe

Le cuir en lui-même est considéré comme une matière de grande valeur. Pour les maîtres de la maroquinerie, tous les cuirs ne sont pas semblables. Il y a la haute qualité employée pour fabriquer des articles de luxe comme le cuir fin ou le cuir pleine fleur. Marque de richesse, de raffinement et de sobriété, les articles en cuir donnent un vrai coup de boost à l’industrie de la mode. Les entreprises de renom ont adopté sans condition la maroquinerie de luxe.

Se distinguant parmi les objets de maroquinerie, les sacs sont intemporels et indémodables. Des sacs bandoulières aux sublimes sacs des stars hollywoodiens en passant par les sacs à main, leur déclinaison ravit les fashionistas. Les sacs des plus grandes marques industrielles ou de marques artisanales sont les fétiches. Existant depuis plusieurs décennies, ils ont bravé le temps pour rehausser votre tenue.

Pour les petits budgets, sachez qu’il y a aussi des sacs de luxe en cuir abordables. Dans tous les cas, ils ont une grande variété de modèles, de couleurs et de styles.

La maroquinerie dans la décoration et les objets du quotidien

L’art de la maroquinerie ne s’est pas arrêté aux accessoires de mode. Robuste et noble, le cuir s’invite dans la décoration intérieure et les objets utilitaires. Grâce à sa longue durée de vie, des entreprises ont inventé le design d’intérieur avec la maroquinerie. Ainsi, des canapés, des têtes de lit, des sièges de voiture de luxe s’habillent en cuir. Il est ainsi possible d’investir dans du mobilier en cuir afin de garantir la longévité.

Les métiers de la maroquinerie

Les sacs, les chaussures, même les plus petits objets de la maroquinerie nécessitent du temps, de la passion et surtout de la main-d’oeuvre hautement qualifiée. Les métiers de la maroquinerie exigent de la patience et la maîtrise de l’art. Voici la présentation de quelques métiers clés de ce secteur passionnant.

Le designer

Il sélectionne et développe de nouvelles matières afin de coller aux tendances du moment. Le styliste dans l’industrie de maroquinerie de luxe assure la cohérence du produit et le suivi de production. Il possède des connaissances spécifiques concernant le domaine du cuir, car celui-ci diffère de la conception textile.

Le prototypiste

À la fois modéliste et maroquinier, il interprète le dessin et suit à la lettre les techniques. Le prototypiste garantit donc la réalisation du patron ainsi que le montage du produit.

Le maroquinier

Formé pour concevoir et élaborer des objets à usage quotidien comme les accessoires de mode, les sacs à main, la petite maroquinerie (étuis, pochettes …), les objets de bureau ou des articles en cuir pour les animaux, le maroquinier adapte les modèles aux dernières tendances, tout en contrôlant la création jusqu’aux finitions. Il est aussi habile dans la réparation des produits abîmés. Les objets de la maroquinerie sont particulièrement durables.

Laisser un commentaire

La culotte menstruelle séduit de plus en plus

Mode femme : vive la rentrée !